Séminaire sur la patrimonialisation alimentaire au Mexique

Ce Mercredi 12 mars de 10h à 12h


Sarah Bak-Geller

 Acteurs et enjeux dans les politiques de patrimonialisation alimentaire au Mexique

Résumé

En novembre 2010, l’UNESCO a octroyé à la cuisine mexicaine le statut de patrimoine immatériel. Cette reconnaissance consolide l’image d’une culture alimentaire spécifique, dont la singularité se distingue par une étonnante continuité historique qui date de plus de 6000 ans. Un signe positif et conciliateur est ainsi attribué au patrimoine, résultat d’une apparente unité entre les intérêts et les acteurs de la société. Cet exposé problématise la notion de patrimoine alimentaire « mexicain » à partir de l’analyse historique de trois épisodes clés qui ont contribué à la formation de l’idée de cuisine comme élément de cohésion nationale : 1. les récits de cuisine et l’invention des nouvelles formes discursives du passé dans les ouvrages des jésuites criollos du XVIIIe siècle ; 2. la cuisine comme instrument de démarcation géopolitique dans les politiques alimentaires coloniales (1785-1810) ; 3.  la création du mythe de fondation du patrimoine alimentaire « mexicain » par les historiens de la deuxième moitié du XIXe siècle. Ces trois moments permettent d’explorer les conflits d’intérêts entre divers acteurs depuis la fin du XVIIIe siècle dans la constitution d’un « langage patrimonial national ». Ce langage constitue une ressource d’interprétation et de représentation liée à la formation d’une identité nationale, mais aussi un moyen d’organisation et de cohésion sociale employé par les individus et les collectivités qui cherchent à exprimer leur propre situation vis-à-vis de l’État-nation.

Localisation: Muséum National d’Histoire Naturelle (Jardin des Plantes)

Bâtiment de la Baleine (CP27), Salle Claude Hélène

Entrée Rue Cuvier en face de la rue Jussieu

Contourner le restaurant de la Baleine, passer sous le porche après la terrasse du restaurant, puis petit escalier métallique de quelques marches à gauche tout de suite après le passage vouté.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *